On en parle ici-et-là

Le Périgourdin Pechelune et un de ses portraits en relief, en papier découpé. © Crédit photo : Philippe Greiller

Par Stéphanie Claude

« C’est vital » : cette phrase de Pechelune pourrait résumer l’état d’esprit des participants à Sanilh’art. Depuis samedi 3 et encore ce dimanche 4 octobre, ils sont une centaine d’artistes, professionnels comme lui, ou amateurs, à exposer dans le bourg de Notre-Dame-de-Sanilhac (1) pour la vingtième édition de cette grande foire de l’art. Jérémie d’Angelo, alias Pechelune, a installé quelques-unes de ses œuvres dans l’église avec plusieurs camarades de L’App’Art, la galerie associative de Périgueux. Il s’est fait connaître avec ses portraits sans visage de célébrités (dont la Joconde, exposée à Sanilh’art). Privé d’atelier – il travaille d’ordinaire à L’App’Art – pendant le confinement, le Périgourdin a dû se réinventer et a ainsi exploré de nouvelles techniques : des portraits brodés en ficelle et d’autres, en relief, en papier découpé et collé sur du carton plume. Sanilh’art, ce n’est certes pas tout à fait Cannes, où le Covid a eu raison de son exposition prévue au dernier Festival du film, mais c’est donc un moment important de rencontres avec le public. Lire l'article sur le site du journal

Article Papier du 05.10.2020
SO Papier Sanilhart 2020 05102020.jpg
Image JPG [301.8 KB]

France Bleu :

L’invité de midi, diffusion du 7 février 2019.

Interview par Hugo Laroche. A écouter en Podcast (clic sur l’image )

SUD OUEST LE MAG : LE NOUVEAU VISAGE DU DESSIN
Son nom d'artiste, Pechelune, est emprunté à une légende périgourdine.
Ses portraits sans visage l'ont révélé à la face du monde...
Rencontre avec Jérémie d'Angelo

Article Sud Ouest MAG
Texte et Photo : Emilie Dubrul
Lire l'intégralité de l'article paru le 02/02/2019 en PDF.
Article SO Mag 020219.pdf
Document Adobe Acrobat [719.8 KB]

SUD OUEST :

 

L'art minimal, ou minimalisme, est un mouvement artistique qui cherche à réduire au minimum, les éléments nécessaires à la compréhension du spectateur. Parti de New York dans les années 1960, il a séduit Jérémie d'Angelo qui en est aujourd'hui devenu un spécialiste ; il s'est spécialisé dans le portrait, avec une production quasi quotidienne que les adeptes d'Instagram se font un plaisir de découvrir. Comme tous les minimalistes, il recherche pureté et efficacité du trait ; un style épuré qui refuse la fausseté ou le lyrisme. Célébrités de la littérature, sportives, politiques, tout le monde est croqué par l'artiste. Plusieurs expositions ont été accueillies favorablement et, en attendant une en pays belvésois, on peut aujourd'hui et jusqu'au 1er décembre, voir la série « Poésie et littérature » à la librairie « Les Ruelles », place de l'Hôtel-de ville à Périgueux. A noter que le portrait de Colette sera vendu au profit de l'association « Bibliothèques sans frontières »

 

Bernard Malhache

FRANCE 3 : Voir le reportage de France 3 sur Pechelune et son projet (Lien ci-dessous)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2020 Pechelune - Tous droits réservés - Mentions Légales